titre

Photothérapie

La photothérapie n'a rien à voir avec la luminothérapie. La photothérapie est une forme de psychothérapie, dans laquelle la photographie est utilisée dans un but thérapeutique. La photothérapie permet d'aborder des problématiques diverses, telles que les troubles de l'image de soi, les troubles alimentaires, la maladie, la dépression, les changements de vie, les troubles familiaux. Elle est très indiquée lors d'un deuil, d'une maladie ou d'un changement de vie. Elle permet aussi d'améliorer l'estime de soi ou encore de développer sa créativité.


Pratiquée de différentes façons, Emilie Danchin associe la photothérapie à des techniques imaginatives et ludiques (le dessin, la recherche de souvenirs, la projection dans le futur) et des techniques corporelles et comportementales (hypnose erickosnienne et thérapie brève) ou à la psychothérapie d'inspiration analytique.

Photothérapie et photographie thérapeutique

Méconnue en Europe, la « photothérapie » est couramment pratiquée dans les pays anglo-saxons. Il existe un centre de Photothérapie et un site créé par Judy Weiser au Canada. De manière générale, on distingue la « photothérapie » de la « photographie thérapeutique ». Emilie Danchin utilise les deux techniques, qu'elle englobe sous le terme générique d'Analytique photographique ou thérapie par la photographie.

En « photothérapie », des psychothérapeutes utilisent des photographies. Ils les puisent dans un stock d'images existant ou bien ils demandent aux patients d'apporter des photos existantes ou d'en faire (tâche thérapeutique). En photothérapie, les photographie ne nous intéressent pas pour leur valeur artistique quelle qu'elle soit. Elles sont intéressantes parce qu'elles sont non verbales et en prise directe sur notre mémoire émotionnelle et visuelle. Elles permettent d'approfondir le dialogue et la réflexion lors de séances de travail. Elles sont susceptibles d'ouvrir des perspectives inédites ou inhabituelles.

En « photographie thérapeutique », c'est la démarche artistique qui conditionne le mieux-être. A ce titre, elle est pratiquée au départ par des artistes, qui ont bénéficié des bienfaits thérapeutiques de leur travail artistique. A partir de ce constat, ils créent une méthode thérapeutique, dans laquelle la démarche artistique est importante. En complément de leur spécialité artistique, ils se forment à la psychothérapie.

C'est le cas d'Emilie Danchin. Artiste photographe depuis l'adolescence, elle est licenciée en philosophie et diplômée en photographie. Ayant constamment poursuivi un travail psychanalytique et artistique, elle s'est formée à la psychanalyse jungienne, l'hypnose ericksonnienne et la thérapie brève. Elle a assisté au « PhotoTherapy Techniques Training Workshop », donné par Judy Weiser, R.Psych., A.T.R., directrice du PhotoTherapy Centre à Vancouver en septembre 2011, pour approfondir les techniques classiques de photothérapie. Elle est référencée sur la liste des praticiens en photothérapie (n° 15).

En psychothérapie, la photothérapie se pratique individuellement (consultations privées). La régularité des séances est importante. Toutefois, elles peuvent être espacées. Les photographies apportées lors des séances et les photographies réalisées par le photothérapeute dans le cadre d’un travail photothérapeutique ont une valeur documentaire ou résiduelle. Elles ne sont jamais destinées à être montrées ou exposées, sauf autorisation expresse de votre part. Elles sont protégées par un contrat de confidentialité.

Photographie thérapeutique et art-thérapie

Proche de l'art-thérapie, la photographie thérapeutique s'en distingue car le photothérapeute utilise directement le « medium artistique » dans l'approche thérapeutique. Autrement dit, le photothérapeute s'intéresse à la fois aux deux aspects — thérapeutique et artistique, alors qu'en art-thérapie, on tend à séparer les deux. On confie le versant artistique aux artistes et on réserve le versant psychologique aux psychothérapeutes.

Photothérapie

Emilie Danchin a développé un cadre photothérapeutique singulier. Elle utilise les techniques photothérapeutiques classiques, auxquelles elle associe volontiers l'écriture, le dessin ou la transe hypnotique selon les problématiques abordées. La photothérapie se pratique individuellement ou en petits groupes. Vous photographier vous-même ou votre contexte de vie est facteur de changement. L'impact est relationnel, émotionnel, comportemental et psychique. En même temps, vous pouvez acquérir un bagage artistique.

L'utilisation de la photographie est variable. Elle va de l'utilisation d'un photolangage, à la consultation de photos existantes, apportées lors des séances (photos de famille, photos prises par d'autres ou par vous-même...), à la prise de vue seul(e) entre 2 consultations ou accompagné(e) pendant une séance, à la réalisation de votre portrait par le photothérapeute ou de votre auto-portrait pendant la consultation, à l'apprentissage ou l'approfondissement d'une démarche artistique et introspective (art -thérapie ou photothérapie d'inspiration analytique). Des promenades photographiques de deux heures sont proposées. A cette occasion, vous êtes accompagné(e) lors de vos prises de vue ou photographié(e) par le photothérapeute dans un cadre défini ensemble et au préalable.

Pour information ou diffusion

Télécharger le dépliant (pdf).
Télécharger l'affichette (pdf).