Elvis et Presley, les voyageurs mythiques
Photothérapie avec des adolecents

L'idée de l'atelier de photothérapie Elvis & Presley, les voyageurs mythiques, m'est venue juste après les attentats à Bruxelles en découvrant le travail de jeunesse très amusant de Stefan Vanfleteren (notre héros national belge photographe). Stefan et un ami photographe se sont déguisés en Elvis et Presley pour aller à la découverte du paysage américain ! L'ambiance à Bruxelles était lugubre. J'ai eu envie à la fois de m'inspirer de ce travail pour voyageravec les jeunes dans Bruxelles, en créant une image égayante de Bruxelles que l'on pourrait montrer aux touristes... Les jeunes furent tous sensibles à cet aspect des choses. Lors des prises de vue dans le métro, les autres voyageurs semblaient réellement soulagés de nous voir nous jouer. Certains ont compris l'intention et ont posé spontanément.

 

Les objectifs de l'atelier étaient multiples. Les jeunes allaient partir trois semaines plus tard en voyage avec le centre. On m'avait suggéré d' indirectement les y préparer. Grâce au thème Elvis & Presley, les voyageurs mythiques, j'ai souhaité les embarquer dans une aventure photographique créative, dans laquelle ils allaient travailler leur imaginaire et faire de la photographie. Autrement dit, je voulais leur donner la possibilité de relancer leur envie de rêver, leur apporter du bien-être, de la détente, améliorer la confiance en soi et repartir avec un travail photo argentique dont ils seront peut-être... fiers ! En même temps, j'allais les initier à la photographie argentique. J'allais donner une place à leur corps sur le plan réel (dans l'espace) et imaginaire (dans les images), dans le but de générer une relaxation grâce à la photo. Les jeunes auraient la possibilité de poursuivre leur travail de manière autonome pendant le voyage. A leur retour, nous finaliserions le tout en créant des albums.


Evidemment, chaque étape de l'atelier a réservé son lot de surprises. Des personnes se sont absentées et d'autres ont pris le train en route. Grâce au travail d'élaboration des images en collage et au laboratoire, elles ont pu s'intégrer à part entière dans le processus en se racontant des histoires à mesure qu'elles arrivaient... J'étais particulièrement contente de cet atelier, qui nous a certainement réconforté à différents égards. J'ai expérimenté plus spécifiquement la projection du corps réel, du corps imaginaire dans l'élaboration d'une image de soi. J'en ai constaté les effets de détente. J'ai volontairement intensifié le croisement du réel et de l'imaginaire dans les étapes de création photogrpahique. J'ai été très impressionnée de constater que plusieurs jeunes ont poursuivi le travail dans leur cahier-album après l'atelier et finalisé.