L'expression de l'inconscient

Une création en binôme d'Émilie Danchin et de Liliane Labuchère au CREHAM de Liège
Une initiative de Philippe Courard, Secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées et de CAP 48

Artiste thérapeute reconnue, Émilie Danchin photographie l'inconscient. La photographie est perçue comme un moyen d’introspection qui permet à la psyché silencieuse de faire surface par le prisme artistique.Ses travaux se composent essentiellement de portraits où les personnages, dans un univers étrange et dans des postures en décalage, semblent en prise avec eux-mêmes. Le travail de l’artiste française est internationalement reconnu. Ses photographies, majoritairement en noir et blanc, s’exposent aux yeux de tous depuis 2004.

 

Liliane Labuchère exprime son inconscient. Au travers de muses vaporeuses au chromatisme vigoureux, l'artiste nous présente et se représente un univers digne des mille et une nuits. Yeux en amande, sourcils épais et nez fin, sont les principales caractéristiques de ce « type féminin » crée par Liliane Labuchère. En ce sens, son travail s’inscrit dans la lignée d’autres artistes talentueux tels que Kees van Dongen ou Aloïse Corbaz.

 

« Nous sommes entrées dans un dialogue... Liliane dessine spontanément et remarquablement le théâtre de ses émotions et de sa vie imaginée et réelle, puisqu’elle se représente dans presque tous ses dessins, romantiques et nostalgiques, naïfs et tragiques. Lorsqu’elle dessine, elle passe du rire aux larmes car elle campe quelque chose auquel elle aspire et pense n’avoir que partiellement accès, car la sensation d’incomplétude est terriblement humaine et inévitable. J’ai relevé avec Liliane des postures, des motifs dans la façon dont elle se représente dans son œuvre et je l’ai guidée dans la mise en scène d’elle-même en miroir de ses dessins. Nous sommes entrées dans un dialogue, un jeu de très jeunes filles où l’on a fait et refait « comme dans le dessin » et puis un jeu imaginaire « et si on disait que tu étais... » et ainsi de suite et encore.

Elle a répondu patiemment à l’exercice photographique malgré la fatigue sans savoir trop où je voulais en venir tout en le sachant. Elle s’est mise à dessiner en noir et blanc à partir d’un recueil de mes photographies. Et puis, elle s’est mise à signer ses dessins-là avec sa date de naissance « Liliane, le 9 juillet 1949 ». Et puis, très curieusement, elle a restitué dans quelques dessins les postures et les motifs tels que je les avais vus (le miroir, l’animalité, le rêve). Alors, côte à côte, au bord d’une table, nous avons associé les deux, jouettes, bavardes comme deux petites sœurs. Elle s’est endormie. Moi, j’étais contente. » Émilie Danchin

 

Cliquez ici pour consulter les films réalisés par Christophe Hella du CREHAM et la RTBF pour CAP 48 à propos des 5 binômes et également l'interview de Philippe Courard lors de la soirée CAP48 aux Musées Royaux Beaux-Arts de Belgique.

 

Consultez les oeuvres de Liliane Labuchère sur le site du CREHAM.

Titres des 4 diptyques : Femme au miroir ; Le rêve de Lino et la voiture ; La femme à la fourrure ; Matriochka